Visitez l'exploitation!

Mettez au menu de votre prochain séjour en Charente-maritime une visite de la fabrique; vous pourrez découvrir, avec les beaux jours, le séchage des laitues de mer, la fabrication de produits originaux à base d'algues fra îches, et la bonne odeur de levain qu'exhale le nori en séchant.

Comment accéder à la cuisine aux 
algues: shéma.

      Il est possible de se procurer mes produits dans un certain nombre de magasins de spécialités, particuli èrement en Charente-maritime, et sur les lieux mêmes de leur fabrication, à Etaules. Sé choir et laboratoire se visitent, mais prudence, les horaires d'ouverture sont irréguliers et un coup de fil préalable au 05.46.36.49.15. pourrait bien vous éviter un déplacement inutile.

      A défaut vous pourriez trouver porte close. Le cas échéant, voici une idée de promenade à proximité ...

A la découverte de Chatressac:

  

     Le point dit «butte de Beauregard» est une éminence de terrain qui doit son nom au château maintenant disparu que les seigneurs de Beauregard y avaient édifié. Pour y accéder, il faut, du centre d'Etaules, se diriger vers les marais, traverser la voie ferrée, passer le rond-point (1) situé en contrebas à quelques 2 ou 300 mètres de celle-ci,et prendre à droite aussitôt apr ès. Tout au bout de ce chemin, qui longe la voie de contournement La Tremblade-Breuillet, il faut prendre à gauche, et à ce point d'où l'on peut contempler la vallée de la Seudre sur la plus vaste étendue, nous y sommes (2).

 

        La petite route qu'il faut prendre peu après à gauche, est certainement l’une des plus belles de toutes celles qui descendent ainsi de la dorsale de la Presqu’île d'Arvert vers la vallée. Le paysage qu'elle traverse est à peu près exempt de tout urbanisme. Elle aboutit à une autre route, un peu plus large, qui borde les marais (3). Par la gauche, vous retournez directement sur Etaules. Par la droite, vous aboutissez à Chatressac.
       Ce petit port ostréicole mérite qu’on s’y arrête. Ses robustes quais maçonnés, dont les origines remontent à l’é poque où goélettes et dundees venaient recevoir leur chargement de sel, ne servent plus aujourd'hui qu'au déchargement des huîtres, voire au stockage de matériels qui ne donnent pas tous l'impression de servir encore. Quelques bâtiments anciens aux caractéristiques architecturales typiques: murs en moellons crépis, jambages et linteaux en brique rouge, frises en bois ouvragé.... subsistent parmi de récents hangars métalliques, ils donnent une image de ce que pouvait être l’ostréiculture avant la mutation technologique qu’elle a entamé il y a une bonne vingtaine d’ann ées. Chatressac est l’un de ces quelques ports ostréicoles de la Seudre qui, comme Mornac, l’Eguille, sont accolés au bourg proprement dit. En poursuivant cette route jusqu’au monument aux morts (4), situé à quelques 7 à 800 mètres de là, puis en prenant peu après sur la droite, vous retrouverez la butte de Beauregard (2), et de là, votre point de départ.
      La Presqu’île d’Arvert est une dorsale d'assise rocheuse, large d' à peine 4 ou 500 Mètres par endroits, qui va de Ronce les bains à Breuillet. C'est l'agr égation d'un chapelet d'îles disséminées là dans un passé pas si lointain, en attestent ces lieux dits dont le nom retrace cette topographie originelle. Elle est aujourd'hui tr és urbanisée, aussi cet itinéraire offre t'il un agréable contraste et ce petit interm ède m’aura peut-être laissé le temps de revenir et me trouverez-vous alors prêt à vous accueillir.
        

Accueil tous les produits commander